Une table remise sur pied

Salut,

Voici un petit projet bien sympa qui m’a bien amusé à réaliser. (Nota : désolé je n’ai pas pu faire de vidéo/photo durant la fabrication, mais vous avez le principal, une explication détaillée et le résultat)

A la base il s’agit en réalité d’une commande.

Les éléments de départ étaient le pied qui intégrait le système de fixation rouillé et inutilisable.TableFR 3

Le bois, fournis par le « client », est un morceau de plan de travail en lamellé collé de chêne (1,2m x 0,65m).

Le challenge étant de fabriquer une petite table (0,625m x 0,90m) basée sur une forme elliptique, avec en plus un profilage du bord avec un angle rentrant inférieur et un « chanfrein » arrondi sur l’angle supérieur.

TableFR 5

La découpe à été réalisée avec une scie sauteuse équipée d’une lame pour le bois dur et un réglage semi-pendulaire sur l’outil pour une attaque plus vive du matériaux.

L’angle donné à la lame ne permettant pas un contrôle parfait de la trajectoire, la solution d’utiliser un gabarit coupé dans une vieille planche était la plus évidente.

Ce gabarit équivalent à 1/4 de la forme elliptique, à été déplacé après chaque découpe d’un quart du périmètre.

La finition du « chanfrein » arrondi a été réalisée avec ma défonceuse sous table (la table que j’ai fabriqué dans l’un des épisodes de Bricolo et Mulot), équipé d’une fraise adaptée (voir photo)TableFR 9TableFR 7

Un ponçage au papier de verre épais, puis très fin à ensuite permis une finition parfaite de l’ensemble.

 

Restait à recréé une fixation du pied compatible avec la version existante mais aussi avec un plan de travail neuf et devant occasionnellement être démonté.

La fixation originelle était une tige fileté munie d’écrous et d’une espèce de lame de métal en tête qui devait se loger dans une double accroche en W fixée sous la table.TableFR 10

 

 

 

 

 

Ma solution a consisté à créer une version plus « simple ».

Une tôle « platine » fixée par 8 vis à tête ronde sous la nouvelle table.TableFR 2

Au centre un trou et en face arrière un écrou et une rondelle de renfort soudés.

Un léger « défonçage » de la sous face de la table permettant de rendre l’ensemble parfaitement lisse, propre et invisible.TableFR 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le montage de l’ensemble étant presque similaire à la fixation originale.

Après soudage de 2 écrous en position intermédiaire sur la tige fileté, ceux-ci permettent avec une simple clé plate de viser la tige fileté dans l’écrou de la platine sous table.

Ne reste plus qu’a glisser le pied sur la tige fileté et à boulonner grâce à l’écrou de serrage avec la rondelle d’origine une peu soulagée de sa rouille.TableFR 4

 

Le résultat est d’une très bonne finition et n’aura plus qu’a recevoir 3 couches de vernis satiné incolore pour le Chêne et un petit nettoyage/dégraissage pour le pied.

TableFR 8

Vous en pensez quoi ?

  • NeuG

    Bonjours, superbe, l’utilisation d’un écrou papillon sous le pied,serait la touche finale a un démontage/remontage rapide du pied, cela évite d’avoir a aller fouiller la caisse pour trouver la clef plate…….non faut une clef a pipe, pfou… allez retour a la caisse….:)

    Pour le vernissage, penser a souffler votre support après chaque ponçage, pour celles et ceux qui n’ont pas de compresseur, l’utilisation d’un gonfleur pour pneus, le modéle que l’on garde dans sa voiture et qui se trouve a pris ridicule dans tous magasin pas cher, fera très bien l’affaire, aprés une petite modification de l’enbout pour pneus, et le remplacement de la prise allume cigare par un transfo de recup(on peut en trouver des tonnes dans les entreprise de récupération de métaux)

  • eric

    trés jolie tous sa , bravo il manque la petite vidéo !!!!!